Ce samedi 6 juillet 2024, Garry Conille, Premier ministre de la transition en Haïti, a organisé une conférence de presse au Salon diplomatique de l’aéroport international Toussaint Louverture. Lors de cette conférence, il a exposé les résultats de sa tournée à Washington et à New York, qui s’est déroulée du 28 juin au 5 juillet 2024.Garry Conille a eu de grandes réunions de travail avec des représentants de la Banque mondiale, de la Banque interaméricaine de développement (BID), du secrétaire d’État américain Antony Blinken, du Conseil de sécurité et du Conseil économique et social des Nations unies (Ecosoc).

0

Selon le Premier ministre, l’objectif principal de ces réunions était de communiquer « la vision claire et les priorités majeures de l’heure du gouvernement », en accord avec l’Accord politique pour une transition pacifique et ordonnée du 3 avril 2024. La révision des portefeuilles, l’amélioration de l’efficacité de l’aide externe, la redéfinition des priorités nationales urgentes et l’accélération de l’accompagnement international pour Haïti ont été soulignées par Garry Conille.

À l’occasion de cette tournée, le Premier ministre était entouré de plusieurs ministres et hauts responsables de l’État, tels que Marie D.A. Ketleen Florestal, ministre de l’Economie et des Finances, Dominique Dupuy, ministre des Affaires étrangères, ainsi que Ronald Gabriel, gouverneur de la Banque de la République d’Haïti et son directeur de cabinet. Le PM Garry a également effectué une visite à l’ambassade d’Haïti à Washington et a instauré des initiatives pour améliorer les services de passeport dans les ambassades.



Le chef du gouvernement a terminé sa tournée en s’entretenant avec des représentants de la communauté haïtienne de New York.

Le PM Conille a présenté les priorités de son gouvernement lors de la conférence de presse, qui se concentrent sur « la restauration de la sécurité et de l’autorité de l’État, la réinstallation des déplacés, la liberté de circulation des individus et des biens, le renforcement de la justice et la réparation des victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REVOIR